Découvrez plus de 70.000 biens
dont plusieurs milliers proposés
Mandat Confiance / Exclusivité
Bienvenue chez CENTURY 21 Harmony, Agence immobilière ROUEN 76000

Les Huskies champions de France

Publiée le 29/08/2019

Lundi 26 août 2019, au lendemain d'un 15e titre de champion de France de baseball, l'entraîneur des Huskies de Rouen Keino Perez a répondu aux questions de 76actu. Interview.

C’est un coach très fier de ses joueurs qui a répondu à 76actu, au lendemain du 15e titre de champion de France de baseball des Huskies de Rouen (Seine-Maritime). Keino Perez, l’entraîneur de l’équipe élite, revient sur ce titre, mais aussi plus largement sur son sport de cœur et les objectifs à venir de son club.

« Un joli titre »

76actu : C’est un 15e titre de champion de France pour Rouen. Vous n’êtes pas blasés, à force, de toujours gagner ? Keino Perez : C’était un match de folie ! Je pense que c’est la première fois de l’histoire du club que l’on frappe autant. Et il y a de nombreuses raisons de particulièrement savourer ce joli titre, notamment parce qu’il a été conquis avec de jeunes joueurs, dont c’était pour certains une première grande finale : on commence à voir les bénéfices de tout notre travail de formation.

Lire aussi : Championnat de France de base-ball. Les Templiers de Sénart s’inclinent en finale face à Rouen

Vous voulez dire qu’à Rouen, maintenant, on forme les champions de demain ? Oui, on connaît le chemin maintenant pour accompagner un jeune joueur dans sa progression.

« Tout le monde peut jouer au baseball »

Et puisque c’est la rentrée, comment parleriez-vous du baseball à des jeunes qui chercheraient un sport à pratiquer ? Je pense que c’est un sport très complet, où tout le monde a sa place. Quel que soit votre gabarit, il y a un poste pour chaque profil de joueur. Les grands, les petits, les filles, les garçons, tout le monde peut jouer au baseball, à partir de cinq ans. Et pour bien maîtriser la tactique et la technique, il ne faut pas commencer à pratiquer trop tard.

Vous qui venez d’un pays de baseball, le Venezuela, comment percevez-vous le public rouennais dans un pays où ce sport est toujours assez confidentiel ? Dans le championnat de France, j’ai eu l’occasion de voir de nombreux terrains, et je peux vous le dire : l’ambiance à Rouen est incomparable ! Ici, c’est comme au Venezuela, les gens encouragent, ils comprennent le jeu : ce sont de vrais connaisseurs. Il y a une culture du baseball à Rouen, et nos supporters savent nous donner l’impression qu’ils sont avec nous sur le terrain.

Lire aussi : Euro de baseball à Rouen. Rencontre avec Melissa Mayeux, phénomène de l’équipe de France

« L’équipe n’a jamais été aussi prometteuse »

L’objectif pour la saison prochaine, quel est-il ?

On voudrait encore monter en nombre de licenciés. Et puis le championnat de France, et puis la Coupe d’Europe.

Et ces nouveaux titres sont-ils envisageables ? Trouvez-vous l’équipe première meilleure que jamais ?

Je pense qu’elle n’a jamais été aussi prometteuse. Pour le moment, elle est très jeune, mais d’ici trois, quatre ans, on aura un noyau très fort. Je pense notamment à un de nos jeunes, qui s’appelle Louis Brainville. Il a 18 ans, il est arrivé au club l’an dernier. Il est au pôle France, à Toulouse, mais à chaque match, il fait l’aller-retour pour venir jouer. En finale, dimanche, il a été exceptionnel. Dans quelques années, je pense qu’il sera le, sinon l’un, des meilleurs joueurs de France.

Notre actualité